Pas sûr que la nuit porte consei quand on traîne dehors !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Ven 29 Juil - 15:33
[flashback]
leah & blake

La tête dans les nuage à la recherche d'une vie caché



Après une soirée à apparenter la ville à la recherche de potentiel client, Blake se décida à rebrousser chemin. La nuit était plutôt bonne, pas excellente non plus, mais, assez bonne pour qu'il ne regrette pas de faire ce qu'il sait faire de mieux : dealer. C'était son métier, il n'en était pas très fier, mais, impossible pour lui de penser à l'idée de quitter ce métier pour un CDI qui ne lui permettra pas de vivre aussi confortablement qu'avec son "métier". Il fouille dans ces poches et en sort une liasse de billets qu'il cache dans son sac de sport. S'il devait se faire contrôler par la police qui fonctionne par instinct, il ne fallait surtout pas que la première chose qu'ils trouvent soit ce paquet de friqué. C'était bien trop louche ! Pour ce qui est de sa marchandise, il n'y avait aucun risque pour la police de trouver quoi que ce soit sur lui. Blake avait tout vendu ce soir. La seule chose suspicieuse sur lui était l'odeur de marijuana qu'il trimballer à longueur de journée sur lui ou qu'il soit. D'un pas léger et serein Blake traversa les rues de la ville bien éclairée malgré l'heure tardive qu'il faisait. Il pourrait très bien rentrer chez lui en taxi, mais lui préférer marcher quinze minutes avant d'être enfin arrivé chez lui afin d'apprécier le paysage quand il y a moins de monde. Blake détestait la foule, ce n'était pas ce genre d'homme à vouloir constamment être entouré. Il n'appresiait guère les rassemblement trop volumineux. Les concerts, les fêtent, etc, ça ne l'excitait guère. Il préférait de loin les trucs intimistes, le genre de fête qu'on faisait dans un appartement avec une vingtaine de personnes et qui était de loin bien plus marrant à son goût. C'était quelqu'un de discret, mais, qui avait aussi ce petit truc chez lui qui faisait qu'il se différencier des autres.

La seconde raison pour laquelle Blake avait aussi décidé de marcher, c'était qu'à deux, pas devant lui se trouvait une jolie fille. Plutôt petite de taille, à l'air plutôt sympa. Une brune qui lui était fort familière, il avait une mémoire sélective et photographique. Donc impossible de se tromper, il en était sûr ! Quoi qu'il en soit, il était en train de faire fonctionner toutes ces fonctions cérébrales pour se rappeler ou et pourquoi elle lui était si familière. Il n'avait pas envie de passer pour ce genre de pervers qui passait son temps à suivre des femmes dans la rue. Il n'avait pas envie que cette femme appelle au secours et qu'il se retrouve à passer la nuit en garde à vue pour des raisons aussi futile. Blake accélère subitement le pas. Arrivé au niveau de la femme en question, il ralentit afin de marcher à la même allure. Il observe son visage et comme une évidence, il se rappelle soudainement, où est-ce qu'il l'avait aperçu. " Tu sais qu'elle et la particularité de cette rue ?" Il espérait que la jeune femme le redonderait et ne le rembarre pas. Ce n'était pas son genre d'importuner les gens dans la rue. Mais, il avait l'impression, du moins il espérait que la jeune femme serait ravie de le voir ou plutôt de le revoir.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♦ Date d'inscription : 15/07/2016

♦ Messages : 104

Hibou signé Leah Knight le Dim 31 Juil - 19:12
Cause the dark's not taking prisoners tonight
Am I the only one I know, waging my wars behind my face and above my throat? Shadows will scream that I'm alone. I've got a migraine and my pain will range from up, down, and sideways, thank God it's Friday 'cause Fridays will always be better than Sundays 'cause Sundays are my suicide days. I don't know why they always seem so dismal, thunderstorms, clouds, snow, and a slight drizzle, whether it's the weather or the letters by my bed, sometimes death seems better than the migraine in my head. Let it be said what the headache represents, it's me defending in suspense, it's me suspended in a defenseless test, being tested by a ruthless examinant that's represented best by my depressing thoughts, I do not have writer's block, my writer just hates the clock. It will not let me sleep, I guess I'll sleep when I'm dead and sometimes death seems better than the migraine in my head.

~~~

Elle savait qu'il ne rentrerait pas avant une heure bien avancée. Trois, quatre, voire même cinq heures... Elle avait appris à le connaître avec le temps, et elle savait, elle savait quand elle pouvait sortir, sans risque d'un interrogatoire houleux en rentrant. Mais, elle n'avait jamais osé. Elle n'avait jamais franchi les portes de l'appartement le soir venu, la nuit tombée, sans qu'il ne le lui autorise. Jamais.
Elle était immobile à côté du lit conjugal. Elle avait presque failli s'endormir cette nuit-là, elle était toujours sur le point de s'endormir, dans un état de semi-éveil, détendue, muscles relâchés lorsque ces images lui venaient à l'esprit. Ce point levé vers elle, flottant doucement dans sa direction, elle le voyait et se réveillait en sursaut, puis restait toute tremblante, allongée, jusqu'à ce que cette douleur lointaine la pousse à se lever. Elle passait une main sur son visage. Il était indemne. Il ne la frappait jamais au visage, ou du moins il évitait. Frapper trop souvent au visage et, au bout d'un moment, les histoires de chutes dans l'escalier, de maladresse contre la porte de la salle de bain ne tenaient plus la route. Les gens se mettaient alors à parler. Les gens comprenaient. Et les emmerdes arrivaient, même lorsqu'on portait une plaque de flic. Alors Dan, même bourré, arrivait à ne pas à la frapper au visage.
Ces quelques nuits qu'il passait au bar avec ses amis, ses collègues, Leah les passaient ainsi, dans cet état de semi-conscience qui maintenait tous ces sens en alerte, jusqu'à son retour. Trois-quatre, voir cinq heures du matin.
Mais ce soir elle avança vers la porte d'entrée. Où vas-tu comme ça ? Elle n'en avait aucune idée. Elle n'avait qu'à faire un pas. Un tout petit pas, sans réfléchir au suivant et elle serait dehors. Tu n'oseras jamais ! Et pourtant, elle osa. Elle attrapa ses clés, tourna le bouton de la porte et sorti de sa petite prison dorée.
Elle demeura néanmoins quelques instants dans le couloir de l'immeuble, essayant de garder tant bien que mal son sang-froid. Elle l'avait fait. Elle avait osé, ce n'était pas le moment de reculer. Alors elle traversa ce couloir, passa la porte sécurisée de l'immeuble et se retrouva sur le trottoir, en plein milieu de la nuit. Seule. Et maintenant ? Et maintenant... Elle avance, en rasant les murs, à allure constante, d'un pas rapide et discret. Elle tourne à droite, dans cette rue qu'elle fréquente parfois en journée et s'immobilise sèchement lorsqu'elle entend cette voix qui l'interpelle. Elle était prête à hurler de surprise, mais elle se retint. Ce n'était vraiment pas le moment d'attirer l'attention. La particularité de cette rue ? Elle n'en savait foutrement rien ! Et puis... Qu'est-ce... « J-Je... » elle connaissait ce type. Non ? Oui, il lui avait cherché des noises. Pas à elle, non à Dan. Il l'avait mis en colère. Il avait osé le contredire. Il avait été assez fou pour le faire. Que lui voulait-il ? Elle n'en savait rien, et resta plantée devant lui sans pouvoir articuler quoique ce soit. Elle était morte de trouille. Et s'il rentrait plus tôt ? S'il la trouvait là en train de traîner ? Qui plus est, avec lui ?


acidbrain

♒♒♒♒♒♒♒♒

Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Pas sûr que la nuit porte consei quand on traîne dehors !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Nuit porte Conseil... Dangereuse et Perfide [Livre 1 - Terminé]
» Autres : Présentation de la guilde 'La Nuit Porte Conseil'
» [Abandonné] La nuit porte conseille.
» La Nuit porte Conseil... Sensuelle et Lascive [Livre 1 - Terminé]
» La nuit porte conseil [Livre 1 - Terminé]

forum test :: MAIN STREET-