Kings Never Die ♦ Eileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mar 19 Juil - 17:19
Kings Never Die
A 4:53 du matin précisément, les différents bips sonores du pavé numérique déverrouillant l’imposant portail résonnaient dans le silence de Copper Harbor. L’imposant et luxueuse 4x4 de son coach roulait silencieusement dans l’allée menant à son garage. La douleur qui s’emparait de ses côtes était si insupportable à chaque secousse du véhicule qu’il remerciait Eileen d'avoir insister sur une allée lisse et non pavée. Un sourire au coin de ses lèvres tirait immédiatement les traits de son visage dans une expression de souffrance. A sa gauche, coach restait silencieux en faisant lentement demi tour face à l’imposante porte de garage. C’était devenu si habituel d’être silencieux lorsqu’ils rentraient chez Scott Weidman qu’ils ne se disaient même plus au revoir.

Le regard perdu au travers des vitres teintées en observant l’imposante et moderne villa qu’ils possédaient avec sa fiancée. Il cherchait instinctivement un signe de vie au travers des fenêtres. Qu’il s’agisse d’un clignotement lumineux ou d’un tissu  quelconque se balançant au rythme du vent. Cette hantise qui s’emparait de lui à chaque fois qu’il s’arrêtait devant cette nouvelle maison. Cette si grande bâtisse et récente qu’il avait eu la chance de pouvoir offrir à sa fiancée lorsqu’elle lui avait fait part de son désir de revenir chez elle. A quoi lui servirait une si grande demeure si il n’y avait plus un signe de vie à l’intérieur ? Une nouvelle grimace déformant les traits de son visage alors que la douleur s’emparait de ses cotes en descendant du véhicule. La porte se refermant doucement et silencieusement derrière lui alors qu’il jetait brutalement son sac sur l’épaule. Un grognement s’échappant de ses dents serrées en observant le luxueux véhicule quitter sa propriété quelques secondes avant que le portail automatique ne se referme.

A pas de loups, il s’enfonçait silencieusement et lentement chez lui. La douleur parcourait l’intégralité de son corps à l’instant même où il descendait les deux marches au cœur de son salon. Instinctivement l’un de ses bras agrippait ses cotes douloureuses en croisant son reflet dans la baie vitrée. A nouveau, son visage était parsemés de bleus ainsi que de coupure. Depuis combien de temps n’avait-il pas vu son reflet sans une seule trace de coups au niveau de sa mâchoire et de ses arcades ? Un sourire triste s’affichait lentement sur son visage alors qu’il grognait de douleur en enlevant son T-shirt. Le bout des doigts parcourant les blessures se dessinant sur son corps à la lueur du jour naissant. Il se laissait finalement tomber sur la banquette où l’attendait déjà un oreiller et une couverture. Les housses de draps sombres empêchant de laisser ses traces de sang séché sur ceux-ci. La télécommande entre les mains observant dans un soupir l’écran accroché au mur. A quoi bon avoir tout ce luxe ? Pourquoi se donner autant de peine pour un si gros chèque ? Depuis plusieurs semaines, les questions étaient si nombreuses dans sa tête. Pourquoi ce besoin irrésistible de rentrer dans cette cage ? Ce sentiment d’inachevé. Et si il finissait comme son père avant d’en avoir son âge et avant même d’avoir fini sa carrière ?

Scott en était arrivé à ce stade. Incapable de monter les marches pour monter se coucher dans son propre lit, tant soit peu que Eileen accepte de le laisser pénétrer dans la chambre. Il gisait presque inconscient au milieu de son immense baraque a espace ouvert. Les questions l’assenant avec autant de violences que les jabs de ses adversaires. C’est a nouveau instinctivement et par habitude qu’il allumait la télévision. Cette même habitude qui lui faisait composer le numéro de la chaîne de combat sur laquelle était à présent diffusée les émissions spéciales après des évènements comme ceux-ci

« Vous êtes toujours dans All-Fight ! Il est actuellement 5:45 et nous continuons cette édition spéciale pour cet anniversaire hors norme.
- Tout à fait ! Il y a plusieurs heures que la finale du Cage Warriors Tournament 10 s’est terminée sur l’incroyable victoire par K.O de Scott Weidman. »


Il se laissait glisser sur le coté indolore et plongeait ses yeux sur la télévision. Un nouveau montage vidéo retraçant le Cage Warriors Tournament 10 ainsi que les différentes promos de l’évènement était diffusé. Les yeux lourds de fatigue, il luttait en observant sa propre promotion et ses images à l’écran grommelant doucement « Plus qu’un seul… » avant de plonger dans le sommeil
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♦ Date d'inscription : 17/07/2016

♦ Messages : 77

ONLY YOU
♦ Entourage:
♦ RP Availability: Open

Hibou signé Eileen Bates le Mar 19 Juil - 23:17


Le son strident du réveil me réveilla en sursaut et je laissai échapper un grognement, ça ne pouvait pas être déjà l'heure. J'appuyai fortement sur le réveil pour le faire taire et me tournai dans le lit pour découvrir à quel point celui-ci était vide. Cela ne surprenait pas vraiment, en fait j'avais l'habitude désormais de me réveiller seule. Scott partait souvent s'entraîner tôt le matin et je supposai que c'était le cas aujourd'hui. Pourtant, je ne ressentais pas cette colère habituelle. Le soleil brillait déjà de mille feux à travers la baie vitrée de la chambre et le fait de me savoir dans ma ville natale me mettait de bonne humeur.

C'est donc en sifflotant que je commence donc ma journée au cabinet médical. Bien entendu, les patients n'étaient pas les mêmes qu'aux urgences de Chicago mais le charme était le même. Je prenais le temps de discuter avec des personnes que je n'avais pas vu depuis plusieurs années et cela me faisait un bien fou. Revenir à Copper Harbor était sûrement la meilleure décision que j'ai pu prendre récemment. J'étais persuadée que cela pouvait aider Scott à décrocher un peu, de prendre un peu de repos. Je pouvais comprendre qu'il ne pouvait pas s'arrêter brutalement mais les grands espaces pouvaient faciliter la reconstruction de notre couple. Pendant que j'étais en train de bander le poignet d'une vieille dame, je repensais, nostalgique, à notre rencontre. Le voir débarquer aux urgences couvert de sang m'avait marqué à l'époque. Certains se rencontraient dans des bars, dans des soirées. D'autres se recontraient aux urgences. La vie est bizarre. D'humeur guillerette, je décidai de préparer une soirée romantique pour Scott. Je ne savais pas encore à quelle heure il allait rentrer, mais pas très tard je supposai. Je me surprenais à imaginer cette soirée qui serait parfaite dans les moindres détails.

Après le travail, je pris le temps de préparer le plat préféré de Scott : des lasagnes. Et maison en plus. Je m'afférais en surveillant l'heure. Je n'étais pas du tout le genre à jouer les femmes au foyer, au contraire. Mais la journée avait été une succession de bonnes surprises alors pourquoi ne pas la terminer en beauté. Je partis choisir une robe que je ne mettais que rarement tout en essayant de joindre Scott au téléphone. Pas de réponse. Peut-être était-il sur la route du retour ? Il était 19h, je m'installai sur la terrasse avec un verre de vin, attendant tranquillement mon fiancé.

22h30. La bouteille était déjà bien entamée. A vrai dire, j'en avais bu les trois quarts et j'avais déjà appelé Scott une bonne dizaine de fois. Comment avais-je pu être aussi bête ? Pestant, je rangeais la bouteille et le verre et me dirigeai vers notre chambre. Je m'emparai de l'oreiller de Scott ainsi que d'une couverture qui traînait là et les balançai du haut de la mezzanine qui donnait sur notre salon, avant de m'effondrer sur le lit, refroidie. En colère, l'alcool m'aide pourtant à trouver le sommeil qui ne fut pas paisible.

Tirée du sommeil par le bruit de la télévision au loin, je regardai l'heure, 6h38. Ma tête était comme serrée dans un étau, ça m'apprendra à boire autant. Je m'extirpai du lit tranquillement et me rendit sur la mezzanine. Je ne voyais pas Scott, mais je le devinais allongé sur le canapé devant la télé. C'est l'écran de cette dernière qui retint mon attention. On pouvait voir le résumé des derniers matchs dont celui de Scott. Je secouai la tête, agacée avant de descendre. Je m'emparai de la télécommande et éteignit la télé d'un geste rageur avant de me rendre compte que Scott dormait. Avec ce que je venais de voir à la télévision, il pouvait. Je remarquais également les multiples contusions qui couvraient son corps étendu sur le canapé. Je détournai les yeux, horrifiée. Ce n'était pas la première fois que je voyais de telles contusions mais c'était trop. Je le regardai dormir quelques secondes, attendrie le temps d'une demie-seconde. Cela se voyait qu'il souffrait, jamais je ne l'avais vu dormir paisiblement ou alors il y a longtemps.

« Weidman, debout ! » m'écriai-je

Ce n'était pas vraiment bon signe lorsque je l'appelai ainsi mais je n'arrivais plus à réfreiner la colère qui montait en moi. Je retirai l'oreiller de dessous sa tête histoire de l'éveiller parfaitement.

« Chicago ? Et moi qui te croyait en ville hier... mais quelle conne je fais ! » dis-je en hurlant presque

Il s'était bien gardé de décrocher son téléphone. Mon regard s'arrêta sur la table que j'avais préparé la veille au soir, ce que j'avais été naïve. D'ailleurs, je portai toujours la robe que j'avais mise pour l'occasion, ce que je pouvais être naïve parfois.

« Tu aurais au moins me prévenir, je ne me serai pas tuer à la tâche ! J'ai passé une heure à cuisiner, à nous préparer une soirée rien que pour toi, pour nous. Mais non, Monsieur préfère aller se prendre des coups. Je ne peux plus Scott... »

J'étais lasse, j'en avais marre de me battre. Je me laissai tomber sur un chaise près du canapé, épuisée.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mer 20 Juil - 17:32
Kings Never Die
Dans son sommeil, Scott pouvait ressentir chacune des douleurs qui s’emparaient avec violence de son corps. Elle était devenue si habituelle qu’il ne cherchait plus à comprendre comment il arrivait encore à s’endormir. Qu’il s’agisse simplement d’exténuation après avoir puiser chacune des ressources de son organisme ou d’un plaisir malsain de ressentir la douleur satisfaisante d’un passage à tabac dans les règles de l’art, il ne s’en souciait plus vraiment à l’heure actuelle. Il avait bien d’autres préoccupations en tête et elles concernaient toutes sa fiancée à l’heure actuelle. Les nuits où il s’était endormi sur ce canapé étaient bien trop nombreuses pour êtres comptées. Ces soirs là, quand le sommeil ne voulait pas faire son apparition et que les questions se bousculaient dans sa tête. Le seul son des coups de ses gants sur son sac de frappe…

C’était son habitude lorsqu’il partait pour un combat. Le jeun de vingt quatre heure avant la pesée officielle pour devenir aussi sec que possible. Les nerfs à rude épreuve et les tensions montantes dans le milieu avant chacun des évènements de ce nom. Il suffisait généralement de peu pour voir Scott devenir complètement fou au moindre petit problème, alors Scott décidait de s’éloigner de sa fiancée pour ne pas être désagréable avec elle. Il disparaissait bien souvent douze heures avant le début de son combat et ne revenait qu’après avoir gagner. Un énorme chèque sur le compte en banque et énormément de contusion sur l’ensemble de son corps. Cependant, la journée de la veille était loin de ses habitudes. Pour la première fois depuis longtemps, Scott s’était réveillé dans son lit aux cotés de sa fiancée. Un sourire au coin de son visage encore vierge de coup. Il avait tendrement déposé ses lèvres sur le visage de sa blondinette avant de se préparer silencieusement à partir pour Chicago. Cette fois, il quittait son domicile le matin même de la pesée officielle qui avait lieu à la mi-journée. Son corps était encore présent à Copper Harbor mais son esprit était déjà dans la cage au cœur de l’immense stadium qui accueillerait le tournoi…

Il revoyait son adversaire debout au dessus de lui alors qu’il perdait l’équilibre suite à un puissant crochet à la mâchoire. Les poings prêts à fondre sur son visage déjà ensanglanté par la violence des échanges. Les rugissements de la foule emplissaient ses oreilles alors qu’il tournait la tête vers le bord de la cage. Elle était là sur le rebord. Les bras croisés sur sa poitrine hurlant par-dessus les rugissements dans un cri de rage « Weidman, debout ! ». Sa tête heurtait durement le tapis au sol et revenir à la réalité. Scott ouvrait les yeux dans son salon. La lumière du jour passait à travers les baies vitrées de la maison. Les traits de son visage recouvert de coups se déformaient dans une douloureuse expression. Il grognait sa douleur en se redressant péniblement. La nuque lourde et douloureuse de ses deux combats l’empêchait de maintenant la tête haute.

Les hurlements de Eileen semblaient résonner en échos dans sa boite crânienne douloureuse. Ses mains et ses pommettes étaient si douloureuses qu’il en lâchait un nouveau grognement en s’enfonçant le visage dans la paume de ses mains. Le silence s’emparait de l’immense maison alors qu’il détournait la tête vers la table dans un ultime effort. La vision légèrement floue d’avoir si peu dormi. Il prenait quelques instants pour l’inspecter avec un sourire triste au coin des lèvres. Un soupir triste s’échappant de ses lèvres avant d’enfoncer une nouvelle fois son visage dans ses mains. A l’intonation de sa voix, il essayait simplement de lui cacher les six impressionnants points de suture au niveau de son arcade. Il se levait silencieusement murmurant dans une voix rauque et douloureuse « J’suis désolé, chaton… ». Scott lui tournait le dos en direction d’un plan de travail de la cuisine à l’angle du mur. Un plan de travail où trônaient ses habituels antidouleurs, calmants et autres produits médicaux. Les mains étaient tremblantes et douloureuses depuis son réveil. Les cachets se baladant dans le flacon tremblant entre ses doigts. « 100 mille la qualification… 200 mille la finale… 400K la finale… 700 en une soirée… 700 » Soufflait-il douloureusement et colérique ment en essayant péniblement d’ouvrir son flacon « J’serais bientôt le nouveau roi pour toi ma reine… Que j'aime malgré tout cette merde » Scott épuisait ses dernières forces sur ce flacon. Ses yeux commençaient à se perdre dans le vide et ses jambes à perdre l'équilibre.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♦ Date d'inscription : 17/07/2016

♦ Messages : 77

ONLY YOU
♦ Entourage:
♦ RP Availability: Open

Hibou signé Eileen Bates le Mer 20 Juil - 22:58


Combien de temps étais-je encore capable de supporter une telle situation ? Honnêtement, j'étais incapable de répondre à une telle question. Voilà sept ans que je vivais auprès de Scott, sept ans que je savais à quoi m'attendre. Pourtant, je restais auprès de lui, je le ramassais à la petite cuillère à chaque fois qu'il revenait d'un combat. Une petite voix dans ma tête me disait de partir, d'arrêter de me faire du mal. Parfois je m'imaginais le pire lorsque j'entendais la sonnerie de mon téléphone. L'hôpital, ou même pire la morgue ? Je me sortis cette idée de la tête, je n'avais vraiment pas envie de penser à ça maintenant. Et puis Scott était bien là, devant moi. Dans un piètre état, mais il était toujours là. Cette idée me rassura quelques temps, l'espace d'une seconde. Puis la colère revint de nouveau. Pourquoi les choses n'étaient pas simples comme dans les films ?

Scott s'excusait, comme à son habitude. Mais j'étais lasse des excuses, je voulais des actes pour me prouver sa bonne foi. Je passais une main sur mon visage, fatiguée autant physiquement que moralement et poussai un soupir. Je le regardai se déplacer tant bien que mal à travers le salon et subitement j'eus les larmes aux yeux. Le voir souffrir me rendait malade. Pourquoi aller au devant du danger si c'est pour revenir dans un tel état ? Le combat était devenu une addiction, je m'en rendais bien compte maintenant. C'était triste, mais je ne pouvais pas lui en vouloir. Mais de mon côté, j'avais du mal à accepter le fait qu'il passe plus de temps à combattre qu'avec moi. Je détournai mes yeux de mon fiancé quelques secondes, fatiguée de le voir souffrir. Je l'écoutais néanmoins énumérer les sommes gagnées en fonction des combats remportés et je ne pus m'empêcher de pester.

« Je m'en fous de l'argent Scott, je te l'ai déjà dis. Si je devais choisir entre des millions et toi, tu sais déjà ce que je choisirai. » dis-je en soupirant, comme si j'avais l'habitude de sortir cette phrase

Je le regardais batailler avec les flacons de médicaments et j'étais persuadée qu'il ne savait même pas ce qu'il était sur le point d'ingurgiter. Chancelant, il avait de plus en plus de mal à fixer un point précis dans la pièce. Mon instinct d'infirmière refit surface très rapidement et en quelques secondes j'étais déjà sur lui pour le soutenir avant qu'il ne s'effondre. Je passai un bras dans son dos et l'entraînai vers le canapé en douceur, sans dire un mot. C'est à ce moment là que je vis ses points de suture au niveau de l'arcade, la personne qui s'était occupée de lui c'était bien occupée de lui, il fallait le reconnaître. Je l'allongeai sur le canapé en faisant bien attention de ne pas lui faire mal.

« Reste là. » lui dis-je mes yeux dans les siens.

J'allais donc prendre ce qu'il fallait pour le soulager un peu et ramenai tout ça dans un plateau. Je revins m'asseoir sur le bord du canapé et l'examinai quelques instants.

« Avoue-le, tu as accepté de sortir avec moi parce que je suis infirmière... » lançais-je sur le ton de la plaisanterie.

Je plaisantai même si je n'en avais pas très envie. Scott me rendait dingue. Il pouvait me faire sortir de mes gonds et m'attendrir en même temps et je ne supportai pas le fait de ne rien contrôler. Je lui tendis un verre d'eau ainsi que deux cachets, un calmant et un anti-douleur et me saisis d'une crème apaisante pour les contusions. Je ne savais pas vraiment par où commencer, il en avait tellement. Je commençais par les coups qu'il avait reçu au visage.

« Je me demande si, un jour, j'aurai la chance de voir ton visage sans contusions... » dis-je calmement sans vraiment le regarder, m'appliquant dans ma tâche.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Jeu 21 Juil - 17:31
Kings Never Die
Le regard de Scott était si vague qu’il semblait complètement perdu lorsqu’elle plongeait ses yeux dans ceux de son fiancé. Les mains tremblantes de douleurs et de fatigue. La respiration haletante voir compliquée à chacune de ses inspirations. Il s’enfonçait doucement dans le canapé en observant dans le vide au dessus de lui. La tête lui tournait d’avoir puiser dans ses ressources pour essayer d’ouvrir ce flacon de médicament. A quoi diable pensait-il donc en se levant de la sorte pour se rendre dans la cuisine. Nul doute qu’il n’était plus dans l’état de puiser dans ses forces après si peu de sommeil et un corps aussi meurtri. Un sourire se dessinait néanmoins au coin de ses lèvres lorsqu’elle revint avec un plateau a ses côtés.

Le regard épuiser de Scott se plongeait sur les traits de son visage. Il l’observait comme la première fois qu’il l’avait vu dans cet hôpital de Chicago. Le fighter fermait lentement les yeux lorsqu’elle posait ses mains sur son visage. Une profonde inspiration emplissant ses poumons d’air en oubliant presque la douleur. Un sourire au coin des lèvres en entendant son ton amusé qu’il n’avait pas entendu depuis si longtemps. C’est en tout cas l’impression qu’il en avait à l’instant présent. Il plongeait alors son regard fatigué dans ses yeux en esquissant un sourire amoureux au coin des lèvres. La voix enrouée il répondait simplement sur le ton monocorde d’un homme épuiser « J’avoue… ». Scott se redressait dans le canapé attrapant difficilement le verre d’eau et les cachets de ses mains tremblantes. Dans un geste si habituel, il jetait les pilules dans le fond de sa gorge avant d’avaler l’intégralité du verre d’eau.

Il se sentait à la fois si heureux et si honteux qu’il n’arrivait pas mettre un mot sur cette étrange émotion. D’un côté, elle était avec lui après ces dernières longues heures et s’occupait d’aider à améliorer son état physique. C’était un point positif et il profitait de chacune des secondes qu’elle passait à ses côtés lorsqu’il était dans un état pareil. Il en était reconnaissant. Depuis le début de leur relation, elle avait toujours eu la place de la femme la plus forte au monde à ses yeux. Elle le supportait lui, ses longues heures d’entraînements ainsi que son étrange rythme de vie. Eileen arrivait même à supporter la violence de ses combats au début de leur relation. Il en était heureux comme un prince mais… De l’autre côté, elle était inquiète à chacun de ses combats. Il ne savait pas lui-même dans quel état il reviendrais après chacun de ses pas dans la cage. Il se sentait si honteux de lui infliger un tel supplice de voir son fiancé se battre comme un chien enragé. Le visage régulièrement recouvert de sang et d’impacts de coups n’ayant pour seul consigne en tête que de faire abandonner son adversaire. Un animal enragé envoyant des coups pour mettre inconscient un autre homme dont la femme doit ressentir la même chose. Il se sentait honteux de toutes ces longues heures d’attentes et de craintes. Il se sentait honteux de ces longues nuits solitaires alors qu’il passait la sienne à donner des coups sur des hommes.

Scott baissait les yeux et laissait un soupir s’échapper de ses poumons douloureux. Il replongeait alors ses yeux dans les siens arrêtant sa main d’un geste tendre. Un léger sourire mi chemin entre l’amusement et la tristesse sur ses lèvres. Il laissait alors s’échapper de ce timbre de voix étrange « Je suis vivant…  Je ne me suis jamais senti aussi vivant pour toi, chérie. » Scott avançait lentement son visage du sien avant de venir poser son front contre celui de sa fiancée. La main caressant douloureusement pour lui et doucement pour elle son avant bras. Les yeux fermés dans une sorte d’inconscience et d’épuisement il laisser s’échapper doucement et lentement « Je suis désolé… Laisse moi redevenir roi… Laisse moi redevenir le chef de meute… Celui qu’on appelle Champ’… J’ai besoin de redevenir ce dragon qui protège son or… Mon or, autour de mes reins… Mon or, sur mon épaule… Une dernière fois… » Pourquoi... C’était dans un état de semi inconscience qu'il lui parlait si longuement depuis de nombreuses semaines. La première fois depuis très longtemps qu'il s'exprimait du fond du cœur. Un petit silence s'était installer lorsqu'il repris en murmurant « Tu sais ce que l’on dit… Les rois ne meurent pas… Je suis un roi… Scott ‘The Knock Out King’ Weidman… »

Il ouvrait les yeux plongeant son regard hagard dans le sien et venant effleurer ses lèvres soufflant doucement « S’il te plait… Une toute dernière fois... Une toute dernière fois »
.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
avatar

♦ Date d'inscription : 17/07/2016

♦ Messages : 77

ONLY YOU
♦ Entourage:
♦ RP Availability: Open

Hibou signé Eileen Bates le Dim 31 Juil - 14:38



Machinalement, je continuai à étaler la crème sur les contusions sur le visage de Scott. Je savais qu'il ne m'avait pas choisi à cause de mon métier, c'était une blague entre nous lorsqu'il rentrait de ses combats. Honnêtement, je me demandais comment il s'en sortirai si je n'avais aucune connaissances médicales. Je n'étais pas médecin mais depuis que je vivais avec mon fiancé, j'avais potassé certains points afin de gérer en cas de problèmes. L'hôpital le plus proche était maintenant à une heure, je n'avais pas le droit à l'erreur. J'agissais maintenant comme un robot dont le but principal était de soigner, rien d'autre. J'étais épuisée, j'avais très mal dormi et l'alcool avait embrumé mon esprit. La colère grondait encore un peu mais mon épuisement essayait de l'étouffer, comme souvent d'ailleurs. La main de Scott stoppa la mienne, je fronçai alors les sourcils, stopée dans mon élan.

« Vivant oui... jusqu'au jour où... »

Je ne finis pas ma phrase, la suite était inconcevable. Le simple fait d'y penser me fit me sentir mal mais je ne laissai rien paraître, je devais rester forte pour lui, pour nous. Je la relâchai un peu de pression en appuyant mon front contre le sien, fermant les yeux. J'aurai voulu que les choses soient autrement. J'aurai voulu que tout s'arrête, qu'on vive sans entraînements, sans combats, juste tous les deux. Ses caresses sur mon bras me firent plus de bien que je n'aurai pensé. J'aimais autant Scott que je ne le détestais. Il avait le don de me faire sortir de mes gonds avant de me faire fondre cinq minutes plus tard. Je m'en voulais d'aller contre sa passion mais il devait maintenant comprendre que je le voulais pour moi toute seule. J'étais égoïste, je le savais mais s'il était toujours à mes côtés c'est qu'il y avait une raison. Je gardai les yeux fermés, écoutant sa litanie que je connaissais par coeur maintenant. Il était difficile de lutter contre sa passion, son envie, contre lui. Et puis est-ce que j'en avais vraiment envie ? J'ouvrai les yeux à mon tour, plongeant mon regard dans le sien. Ces yeux qui m'avaient fais craquer à l'époque, tellement expressifs. Une supplication. Un combai intérieur se déroulait entre mon coeur et ma raison, je soupirai. Mes yeux toujours ancrés dans les siens, je m'approchai un peu plus. Malgré la colère, je me sentais inévitablement attirée. Je déposai mes lèvres sur les siennes, ce qu'elles m'avaient manquées. Je rompis le baiser rapidement, je devais garder la tête froide.

« Si tu me promets que c'est la toute dernière fois, je viendrai te voir. Si jamais tu refais un seul combat après ça, je m'en vais Scott. »

C'était une sorte d'ultimatum, chose qui m'arrivait souvent de faire avant de céder une nouvelle fois. Mais à cet instant précis je savais que c'était le dernier. J'étais revenue dans ma ville natale, je savais que j'y serai heureuse avec ou sans Scott. Je me penchai de nouveau sur lui, mon regard rivé dans le sien.

« Promets le moi encore... Supplie moi Scott. »

♒♒♒♒♒♒♒♒

Tired to fight against you.
Let me appease you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


Hibou signé Invité le Mer 3 Aoû - 13:51
Kings Never Die
Elle plongeait son regard dans celui de son fiancé. A nouveau, Scott se retrouvait face à un ultimatum. Une décision qu’il essayait si difficilement de prendre depuis bien trop longtemps. Cette femme pour qui il avait et continuais à sacrifier sa santé dans le seul but de lui offrir une vie décente. L’adrénaline des combats sous les projecteurs au centre d’une arène de plusieurs milliers de personne qui scandent son nom dans le but de le voir mettre inconscient son adversaire. Il baissait doucement les yeux, se sentant honteux de lui infliger une telle souffrance. Un sourire triste au coin des lèvres, secouant la tête de gauche a droite. Les yeux rougissant lentement et s’humidifiant. Scott repensait à toutes les fois où Eileen était son second souffle. Qu’elle soit présente ou non aux abords de la cage.

Quand il posait ses yeux sur sa crinière blonde morte d’inquiétude, le voyant tituber. Les poings devant le visage essayant péniblement de maintenir sa garde. Le goût du sang dans bouche et l’odeur de celui-ci lui prenant la gorge. Elle était sa force. Quand il se retrouvait sur le dos dans une position inconfortable de soumission. Le sang remontant difficilement au cerveau et commençant à perdre conscience lentement pour ne pas abandonner. Il revoyait son visage, son sourire, ses cheveux. Il jurerait qu’il avait parfois entendu sa voix. Ces discussions qu’il avait eu avec elle dans ses pensées lorsqu’il perdait lentement connaissance. A chaque fois, Eileen était sa raison de se relever. Elle était sa raison de se battre et sa raison de ne pas abandonner. Une larme coulait lentement le long de sa joue alors qu’il fuyait prudemment son regard, comme toujours…

A la fois trop fort pour assumer ses faiblesses dans les yeux de sa fiancée et a la fois trop faible. Il inspirait profondément en observant la table. Cette table préparée la veille avec amour. Ces petites attentions et moments de bonheur qu’il gâchait par son absence. Elle, elle se tuait à essayer d’entretenir cette relation bancale qu’elle ne supportait plus. Scott, il restait fidèle à lui-même et ne voyait que les montagnes d’argent qu’il pouvait amasser en s’injectant l’adrénaline des combats. Lui, il n’avait pas eu une seule attention pour sa fiancée ces derniers temps. Brutalement, il se rendait compte qu’une villa dans sa ville natale ou qu’une voiture de luxe n’était que de la poudre aux yeux. Qu’il n’appliquait qu’une nouvelle couche de peinture sur un tableau perdant son éclat, avec la simple idée qu’il redevienne un magnifique picasso.

Scott fuyait son regard depuis un long moment observant silencieusement cette table. Une nouvelle larme coulant le long de sa joue. Il inspirait profondément. Stupide. Il était parfaitement stupide. Dans son champ de vision, il n’avait eu que l’or d’une ceinture de champion du monde. Une ceinture qu’il déposerait uniquement quelques minutes par mois sur son épaule. Un objet brillant, scintillant et recouvert de feuille d’or. Cette même ceinture que celle qui trône avec fierté dans sa salle de boxe au Sport Complex. A nouveau, il enfouissait son visage dans les paumes de ses mains. La plus grande richesse qu’il pourrait posséder dans sa vie, elle était face à lui. Effaçant les larmes de ses joues d’un revers de la main, il venait a nouveau déposer son front contre celui de sa fiancée. Les yeux clos et profitant simplement de la chaleur de son corps après avoir déposer les mains sur son visage. Silencieux. Il le restait pendant un moment avant de souffler doucement

« La toute dernière fois.. »

Scott déposait délicatement ses lèvres sur les siennes. Difficilement, il s’éloignait d’elle. Les yeux rouges et retenant ses larmes. Reniflant doucement en observant son sac de sport derrière elle. Une sorte de sourire au coin des lèvres. La main passant dans sa barbe et s’emparant de ses mains caressant doucement ses paumes

« Je raccrocherais les gants, définitivement… J’te le promets… »

Doucement, il caressait sa main. Il fuyait une nouvelle fois son regard

« Promet moi, laisse moi le dernier… »

.
(c) AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Hibou signé Contenu sponsorisé le
Revenir en haut Aller en bas

Kings Never Die ♦ Eileen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Los Angeles Kings
» Allignement Kings De Los Angeles
» Eileen Rogue II [validée]
» Los Angeles Kings
» '' LOS ANGELES KINGS ''

forum test :: HABITATIONS-