All of the stars (Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
avatar
ADMINGuardian Angel of Copper Harbor

♦ Date d'inscription : 07/04/2016

♦ Messages : 407

ONLY YOU
♦ Entourage:
♦ RP Availability:

Hibou signé Logan Knight le Mer 13 Juil - 23:16




Run wild and never look back
Logan R. Knight
Identity

Mon nom est Logan Raphaël Knight et je suis âgé(e) de 16 ans. Je suis né(e) le 3 Janvier 2000 à côté de Copper Harbor. Je suis bisexuel et je suis actuellement en couple. Je suis lycéen. La célébrité de mon avatar est Nick Robinson. Pour finir je suis une âme silencieuse

© Crédits image




Don't let go.



-1-.Logan n'a jamais quitté Copper Harbor à son souvenir. Mais il connaît la ville par coeur. -2- C'est un surdoué, intellectuel précoce, mais personne ne le sait. Il s'ennuie souvent en classe et subit les cours sans vraiment progresser. -3-Il est tellement introverti qu'il se limite à ses amis, sa famille et sa petite amie. -4- Il a une petite amie qui est plus âgée que lui et qui aimerait construire une relation sérieuse mais cela effraie Logan. -5- Il rêve de partir à Hollywood, juste pour avoir de la renommée et il aimerait intégrer Harvard parce que ça représenterait un défi pour lui. -6- Il a un esprit qui imagine beaucoup de chose et il écrit des histoires qu'il ne garde que pour lui dans un cahier. -7- Logan est un garçon très anxieux, il a toujours peur d'échouer, de ne pas être à la hauteur et ça commence à lui bouffer la vie. -8- Depuis qu'il sait que son frère est en réalité son père, Logan a bien envie de prendre le premier bus pour n'importe quelle ville et lui donner la peur de sa vie, même s'il se doute que sa disparition a du déjà énormément l'inquiéter. -9- Il ne veut pas parler de ça et fait comme si rien ne s'était passé. Pourtant tous les soirs, il fait le même cauchemar où son ravisseur revient pour le tuer. -10- Il ne veut plus vivre avec ses grands parents mais bien avec son père même s'il a toujours de la rancoeur envers lui.

Comment vous sentez-vous face à l'idée que vous croisez peut-être le tueur tout les jours ? - Je l'ai croisé et je me suis senti au seuil de la mort. J'ai été effrayé par ce qu'il s'était passé et je remercierais jamais assez Sidney de m'avoir sauvé la vie.

Qu'est ce qui vous a poussé à venir/rester à Copper Harbor? - J'y suis né et j'y ai toujours vécu, je ne connais rien d'autres que cette ville et en plus j'ai mes meilleurs amis qui vivent à Copper Harbor.

Pensez-vous que le tueur puisse s'attaquer à vous ? - Il s'en ai déjà pris à moi, alors oui je le pense. Pourquoi, je n'en sais rien et je ne veux pas le savoir.

Behind the sreen
Je suis deathcure et j'ai 27 ans. Je viens de bretagne. Je suis dispo 7/7 pour RP. Je trouve le forum bien et je l'ai connu grâce à moi même.

♒♒♒♒♒♒♒♒
Too many lies, too many barriers
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
ADMINGuardian Angel of Copper Harbor

♦ Date d'inscription : 07/04/2016

♦ Messages : 407

ONLY YOU
♦ Entourage:
♦ RP Availability:

Hibou signé Logan Knight le Mer 13 Juil - 23:17
We are the reckless



Because nothing even matters


J'ai une histoire comme les autres. Disons que rien ne viendrait déranger quoi que ce soit dans cette vie parfaite. Je m'appelais Logan et j'avais 16 ans. Je suis le petit dernier d'une fratrie de quatre enfants et j'ai une famille vraiment très pieuse. Au début, j'adhérais à ces croyances. J'y croyais moi aussi énormément et j'avais peur de commettre un seul des péchés. Je faisais donc attention de ne pas mentir, de ne pas m'approcher d'aucune tentation et de faire mes prières comme le demandait mon père. De les voir plus âgés que tous les autres parents, ça me faisait peur. Peur de les perdre alors que je n'étais pas encore adulte et que je n'étais qu'un enfant. J'avais aussi peur que mon frère qui était beaucoup plus vieux que moi décide de se débarrasser de moi si jamais ils venaient à disparaître. Pourtant je le voyais toujours prendre ma défense quand je me faisais sermonner par mon père. Et puis je fis la rencontre de trois garçons et nous sommes devenus inséparables. Nous avions la même passion pour le hockey. Plus je grandissais plus je croyais vraiment qu'il y avait un être qui surveillait nos moindres faits et gestes et ça me faisait peur.

Les messes et les sermons du dimanche m'ennuyaient mais j'essayais de rien montrer. J'étais le fils du révérend, je devais avoir une image impeccable. Il me demanda de rejoindre la chorale de l'Eglise mais j'étais tellement timide qu'aucun son ne sortait de ma bouche. Et en plus, cela m'empêchait d'aller au hockey. Mon père tint un mois avant de me libérer à tout jamais de la chorale. Mais je savais que je l'avais déçu.

Lorsque Gabriel partit de la maison après une énième dispute, je fus triste de voir qu'il nous abandonnait du jour au lendemain. J'allais alors le voir de temps en temps après un entraînement de hockey sans le dire à mon père. C'était mon seul grand frère et j'avais envie de lui demander plein de conseils pour ne jamais décevoir notre père. Je ne voulais pas lui dire que j'avais peur du jugement de Dieu ni même des pensées impures que je pourrais avoir.

***


Si j'avais cru un jour qu'en allant jouer au hockey, ça allait m'arriver, je ne l'aurais pas cru. Et pourtant alors que j'étais parti à vélo rejoindre les autres, une voiture s'était arrêtée. Oh bien sûr, j'avais appris à ne parler aux inconnus, mais il semblait perdu. La ville était petite mais les gens avaient la fâcheuse habitude de ne jamais trouver leur chemin. Mon père m'avait appris à être charitable alors quand il m'avait demandé le guider, j'avais dit oui. J'étais en avance de toute façon et puis il voulait aller pas loin de la patinoire, si ça pouvait m'avancer un peu. Il avait mis le vélo à l'arrière de son pick up et j'étais monté devant. J'avais une petite voix au fond de moi qui me disait de me méfier mais je ne me méfiais pas. Pourquoi je devrais douter de tous les inconnus perdus dans notre ville?

Et on roula pas dans la bonne direction, je commençais à comprendre que quelque chose ne tournait pas rond. Alors j'essayais d'ouvrir la portière et de faire comme dans les séries et films quand ils s'échappent des voitures mais la portière était déjà verrouillée. Mon coeur s'emballait, et je compris que j'étais avec un fou furieux. Le fou furieux dont tout le monde parlait? On roula pendant un moment, je voyais qu'on s'enfonçait loin dans la forêt et mon coeur continuait de s'emballer au point d'avoir une crise d'angoisse. Je voyais mon corps se tendre au maximum, je n'étais même plus capable de sortir un son. J'étais terrorisé. Enfin on s'arrêta de rouler mais je n'étais même plus capable de dire où on était et ce que j'avais fait avant. Même mon nom, je l'avais oublié. J'étais juste tellement apeuré. Je me retrouvais dans une cave, seul, toujours incapable de bouger ou de dire le moindre mot. J'avais mal partout mais parce que j'étais tendu. La première nuit, je n'arrivais pas à dormir. Je me demandais si on me cherchait. Peut être que oui, peut être que non. Il était silencieux. Et c'était encore plus effrayant que s'il me disait le jour et l'heure de ma mort.

Le deuxième jour, rien ne se passa à part l'arrivée d'un autre garçon, dans la cave. Il semblait tout aussi effrayé. Mais il arrivait à parler lui. Il était probablement plus courageux que moi. Il s'appelait Zachary et il avait 16 ans. Mon âge. J'essayais d'articuler mon nom:

"Lo..Logan"


J'avais réussi à dire un mot. Mais aucun autre mot ne sortit ce soir là. Mais on avait décidé de se rapprocher, même sans un mot. Deux jours passèrent encore sans qu'on sache si on allait mourir ou vivre. Un autre garçon arriva. Un beaucoup plus vieux que nous. Un qui hurlait, tapait la porte comme si elle allait s'ouvrir. Puis il s'était tourné vers nous.

"Je ne suis pas seul?"

Il avait l'air surpris. Mais je n'avais pas envie de dire un mot, ni même Zachary.

"Je ne vous veux pas de mal, je vous le promet... Mais on doit rester fort tous les trois... C'est comme ça qu'on arrivera à s'en sortir..."

Mais les jours passaient et se ressemblaient. Puis un jour, il revint vers nous. Il m'attrapa ainsi que Zachary et nous emmena dehors. Il nous força à mettre un espèce de collier mais je ne fis pas attention à ce que c'était.

"Logan Knight et Zachary Mitchell vous êtes condamné à mort...."

Sa voix était déguisée et on se regardait avec Zachary, effrayé. Il me regarda alors et lança:

"Toi, le garçon qui ne sait rien, tu devrais savoir avant de mourir qu'on t'a menti toute ta vie... tu ne t'es jamais demandé pourquoi tu étais le seul à avoir des parents plus âgés et autant d'écart avec ton frère?"

J'avais encore mon coeur qui battait mais j'essayais encore de comprendre ses paroles. Il n'y avait pas besoin de faire Harvard pour deviner. Un mensonge. Non, ce n'était pas possible. Le mensonge était un pêché. Alors je trouvais le courage d'hurler:

"Ce n'est pas vrai! Ce n'est pas vrai... "

Mais son arme pointée sur moi me calma aussitôt. Ce fut alors l'arrivée de Sidney qui avait réussi à s'échapper qui nous sauva. Il réussit à assommer le type qui avait un masque.

"Il faut qu'on court maintenant!"

Zachary commença à courir mais j'étais resté sur place, choqué et inquiet à la fois. Sidney arriva et me prit par la main avant de m'entraîner à courir, vite et loin. Sidney nous répéta qu'on serait en sécurité dès qu'on serait loin d'ici. On continua de courir et je cherchais par tous les moyens de me dire que tout ça n'était pas vrai. Que ce n'était qu'un horrible cauchemar et que j'allais me réveiller dans ma chambre. J'étais ailleurs loin de la réalité. On continuait de courir jusqu'à ce que la voix lointaine de Sidney nous lança qu'on était enfin en sécurité maintenant. Je ne savais même plus où j'étais. Zachary était assis par terre et je m'assis à côté de lui. Sidney partit chercher du secours et je frissonnais, tellement j'étais apeuré.

Je ne me vis pas emmené dans une voiture de police, ni même qu'on me parle. J'étais tellement loin que je ne voulais voir personne. Et pourtant je me retrouvais dans cette salle où on me posait des questions. Je vis l'homme que je prenais pour mon père arriver, puis après celui que je prenais pour mon frère. Il y avait trop de mensonges partout. Alors j'hurlais:

"Je ne veux voir personne! Personne!"

Et je sortis de la salle, les larmes aux yeux. Mon monde s'écroulait, tout s'écroulait. Tout était faux, je ne savais plus quoi faire ou penser. J'en venais même à penser que j'étais mieux vers celui qui avait voulu me tuer. Je m'assis sur le banc, laissant couler mes larmes. Des larmes de désespoir et de soulagement d'être encore en vie.

Une semaine s'était passée et je ne parlais à personne. Je n'avais pas envie de sortir. J'avais peur de disparaître à nouveau et de n'avoir aucune chance de survivre cette fois ci. Je réfléchissais à tout et je me rendis compte que j'avais qu'un seul désir, parler clairement à Gabriel, mettre les choses à plat et comprendre toute cette histoire. Je me rendais également compte d'une chose, j'avais besoin de lui plus que jamais désormais.


♒♒♒♒♒♒♒♒
Too many lies, too many barriers
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

All of the stars (Logan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Présentation de Logan Echolls
» Dallas' Stars
» Alice Logan [validée]
» Dalas Stars signature
» Logan Wright

forum test :: WELCOME IN TOWN-